Les travaux de l'Institut Galien en Thérapie Génique

Un des défis de la thérapie génique est de développer de nouveaux vecteurs, ces molécules capables de transporter les « outils thérapeutiques » jusqu’au cœur de la cellule. Les dendrimères, macromolécules à la structure ramifiée, peuvent remplir ce rôle de vecteur. Une équipe franco-suisse montre que la modélisation peut prévoir les différences de comportement constatées entre plusieurs dendrimères similaires, laissant imaginer qu’un grand nombre de tests pourraient être pilotés virtuellement, épargnant ainsi l’effort de nombreuses expériences en laboratoire et sur l’animal. Ces travaux, parus dans Nanoscale, sont le fruit de la collaboration internationale incluant lInstitut Galien Paris-Sud (partenaire 16), le Laboratoire de chimie de coordination (CNRS), l’Université de Toulouse (UPS/INPT) et le Laboratoire de chimie et de biochimie pharmacologiques et toxicologiques (CNRS/Université Paris Descartes). Rendez vous ICI pour consulter l'article complet

Un projet du SIMOPRO soutenu par la SATT Paris-Saclay

Un projet du SIMOPRO soutenu par la SATT Paris-Saclay : validation in vivo de l’efficacité de la molécule DTR8, mise au point et brevetée au SIMOPRO (Département Médicaments et Technologies pour la Santé) en collaboration avec l’Inserm, comme traitement de la glomérulonéphrite rapidement progressive. Daniel Gillet (SIMOPRO, partenaire 11) et son équipe ont exploité la capacité naturelle de la toxine diphtérique à se lier au précurseur du Facteur de Croissance Epidermique fixant l'Héparine (« Heparin Binding-Epidermal Growth Factor ») pour mettre au point un inhibiteur sélectif très puissant de ce facteur de croissance : la protéine DTR8. Dans le cadre d'une collaboration avec le néphrologue Pierre-Louis Tharaux de l'Inserm, DTR8 a montré son efficacité chez le primate non humain pour traiter la glomérulonéphrite rapidement progressive, une pathologie rénale rare dans laquelle la surexpression du facteur de croissance est directement impliquée. Un brevet couvrant l'Europe, les Etats-Unis et le Japon a été délivré.

Les travaux du laboratoire BIOCIS font la une.

Pour marquer les 20 ans de l’European Journal of Organic Chemistry, le laboratoire Biomolécules Conception, Isolement, Synthèse (partenaire 15) est présent avec une publication dans le volume spécial commémorant l’évènement. Les travaux réalisés par l’équipe de Chimie des Substance Naturelles concernant la diversification chimique d’une substance naturelle marine, l’ilimaquinone, y sont publiés. Plusieurs dizaines de grammes d’ilimaquinone ont été isolés à partir de l’éponge Dactylospongia Metachromia et plus de 30 molécules ont été synthétisées notamment en développant des réactions originales de distorsion de cycle pour modifier le cycle quinone.

Marc Humbert, lauréat du prix 2018 de la European Respiratory Society

L’ERS ( European Respiratory Society) vient de décerner son Prix ERS 2018 au Professeur Marc Humbert ( Partenaire 6) pour l'ensemble de ses travaux dans le domaine de l'hypertension artérielle pulmonaire. Ce prix est financé par la société Actelion et  lui sera remis au prochain Congrès International de l'ERS qui se tiendra à Paris en septembre 2018.

Fiches de veille du LabEx LERMIT

Cliquez ICI